Entrée

Quoi de plus normal pour un club d'Aywaille que de s'intéresser à un phénomène karstique s'ouvrant sur le territoire de la commune ! .../... Lire l'introduction

lundi 28 avril 2008

Immersion totale


Bando, Nico, Jacko et Marco ont consacré leur après midi de ce samedi 16/04/2008
à la recherche du réseau Fernand Lambert .

Bien que la semaine fut clémente et la journée super ensoleillée, le ruisseau n'était pas du tout à l'étiage. Qui plus est, une bonne partie du débit empruntait la galerie convoitée. Le problème de la cavité est que le ruisseau charrie branchages et boiseries de la menuiserie en amont, ce qui immanquablement cause des obstructions importantes des boyaux. Malgré cela, pour l'instant, notre grille continue à bien jouer son rôle.

C'est donc par quelques aménagements et du nettoyage que débuta la visite pour tout drainer côté "Vandersleyen" et "Dubois. Malgré ça, pour atteindre l'objectif du jour, étroiture et vasque situées sous le lit du ruisseau aérien, le port de la néoprène est apprécié, tant ça pisse du plafond. Christophe, pas vraiment remis de sa méga sortie à Beauregard de jeudi la regrette...
(Cliquez sur les photos pour agrandir)

Heureusement, tout ça est très proche de l'entrée et le mato est vite à pied d'œuvre. Sans traîner, un détendeur est fixé à une bouteille et Nico s'enfonce dans le jus infâme qui barre le chemin de ce qui pourrait être l'accès actuellement noyé du mythique "réseau Fernand Lambert" dont un croquis d'explo illustre un de ses ouvrages.

Pour Nico, ce genre d'immersion est aujourd'hui "une première". Dans cette soupe, alors que qu'il sentit bouger "quelque chose" entre ses pieds, difficile ne pas repenser aux sachets de "mort aux rats" disséminés à l'entrée du trou par le voisin.



Bilan de la tentative : deux corps d'1m80 de progression, la seconde "longueur" étant dans une étroiture en laminoir haute d'une botte et demi taille 42... L'endroit apprivoisé, faudra revoir ça avec un narguilé et un bout de corde.

Pendant que Christophe le sherpa se mettra au service du Niconaute pour ressortir son mato, Jack s'attaquera à l'étroite fenêtre qui pourrait peut-être shunter le siphon. Première du genre pour lui aussi car c'est dans un endroit dégoulinant qu'il manipule la foreuse enfermée dans un sac étanche et qu'il s'attaque au percuteur aux parois resserrées qui laissent entrevoir une suite probable. Trois tirs et l'obstacle si souvent lorgné lors de nos précédents repérages et c'est franchissable ! Derrière, il butera malheureusement sur une trémie instable. Cependant, à la sortie du boyau, un coude à gauche laisse entrevoir derrière un rideau de flotte une fissure de 15 cm de large allant en direction de ce qui pourrait déboucher au delà du siphon ?


A revoir par étiage super prononcé et un plan d'action bien pensé pour voir si ces nouvelles possibilités peuvent être négociées...

Aucun commentaire: